Ressources Humaines

Dialogue social : la loi Rebsamen adoptée à l'Assemblée

Dialogue social : la loi Rebsamen adoptée à l'Assemblée

Choc de simplification ? Pas vraiment. Les députés ont adopté en première lecture ce mardi, la loi portant sur le dialogue social, en y apposant une série de modifications pas vraiment du goût des entreprises.

Sources : Image - © wikimedia.org, Mis en ligne : Le 5 juin 2015

Attention, cet article est en ligne depuis plus de deux ans, certaines dispositions réglementaires et certaines informations peuvent ne plus s'appliquer aujourd'hui. Consultez nos publications récentes sur le même thème en utilisant les liens de fin de publication, ou bien la recherche du menu principal.

Progrès sur le compte pénibilité

Lors de cette séance, de réels assouplissements ont été apportés au compte pénibilité. Cette vaste usine à gaz dont personne ne savait comment la mettre en œuvre. Annonce est faite de la création, au 1er janvier 2017, d'un Compte Personnel d'Activité, regroupant compte épargne-temps, formation et pénibilité. Les détails et modalités restent en suspens jusqu'à la fin de l'année.

Pas de simplification du dialogue social

En fin de compte, les progrès promis aux entreprises sur les seuils et la simplification des instances du personnel se trouvent contrés par une série de mesures contre-productives, ajoutées lors de la séance. Au premier seuil, celui des 50 salariés, les instances du personnel devaient être réunies en une seule DUP (Délégation Unique du Personnel), pour qu'elles engendrent moins de consultations, moins de complications, et qu'elles ne soient plus un frein à l'embauche du 50ème salarié. Quand on sait qu'il existe 2 fois plus d'entreprises de 49 salariés que d'entreprises de 50, il y a effectivement matière à créer de l'emploi. Eh bien finalement, on s'aperçoit qu'après toutes les dispositions ajoutées par les députés, les membres de cette nouvelle instance pourront être plus nombreux qu'aujourd'hui, et utiliseraient 15 % à 30 % d'heures de délégation en plus (selon le Medef).

Un autre seuil est dangereusement modifié. Initialement à 5000 salariés, ce serait à partir de 1000 que l'entreprise devrait inviter deux représentants du personnel au conseil d'administration. Encore un frein au développement d'entreprises de taille intermédiaire.


Par Christophe de Petiville, 05/06/2015

Réforme de l'assurance emprunteur

Réforme de l'assurance emprunteur

Réforme des retraites, saisie du Conseil Constitutionnel

Réforme des retraites, saisie du Conseil Constitutionnel

Retraites : le parlement vote une réforme peu courageuse

Retraites : le parlement vote une réforme peu courageuse

Réagir à cet article
Soyez le premier à réagir !






Le Journal


Les Buzz
Mots-clés / Keywords :

loi rebsamen, dialogue social, vote, assemblée nationale, compte personnel d'activité, délégation unique du personnel,

© 2011 - 2017 | contact@cfp-associes.fr | Téléphone : 09 81 81 17 22 | 11 rue de Solférino, 92100, BOULOGNE BILLANCOURT, FRANCE.

Spécialiste de l'assurance de personnes : Complémentaire santé, Prévoyance, Retraite, Assurances individuelles, Assurances collectives.