Social

Alerte rouge sur le déficit de la Sécurité sociale

Alerte rouge sur le déficit de la Sécurité sociale

La Cour des comptes a publié le 17 septembre 2014 son rapport annuel portant un regard sur l'efficacité des lois de financement de la Sécurité sociale votées chaque année. Cette fois-ci, la Cour tire la sonnette d'alarme sur la direction que prend le déficit des caisses. Urgent de réagir !

Sources : Vie-publique.fr, Cour des comptes, Mis en ligne : Le 18 septembre 2014

Attention, cet article est en ligne depuis plus de deux ans, certaines dispositions réglementaires et certaines informations peuvent ne plus s'appliquer aujourd'hui. Consultez nos publications récentes sur le même thème en utilisant les liens de fin de publication, ou bien la recherche du menu principal.

Niveau d'alerte maximum

La cour des comptes, garant de la gestion des finances de l'Etat, pointe de nouveau la situation très critique de la Sécurité sociale et préconise de manière impérative le retour à l'équilibre et le renforcement des efforts pour effectuer de sérieuses économies.

La dette s'accroît chaque année un peu plus

Fin 2013, le déficit des comptes sociaux s’établit à 16 milliards d’euros. L’objectif fixé par la loi de financement initial n’a pas été atteint (13,9 milliards d’euros), car la réduction du déficit a été plus lente que prévu. La dégradation de la situation économique n’en est pas la cause principale : la majeure partie du déficit du régime général et du fonds de solidarité vieillesse est structurelle (à hauteur de 57%). La réduction obtenue (3,1 milliards d’euros) l’a été davantage par l’apport de recettes nouvelles (7,6 milliards d’euros) que par l’effort sur les dépenses dont le rythme d’augmentation n’a que faiblement fléchi. En conséquence, la dette sociale a continué d’augmenter, pour atteindre 162 milliards d’euros fin 2013.

Un avenir peu réjouissant

Selon la Cour, l’objectif fixé pour 2014 (la loi de financement rectificative du 8 août 2014 prévoit 13,3 milliards d’euros) risque également de ne pas être atteint, et le retour à l’équilibre pour 2017 est "très incertain". Pour remédier à cette situation, la Cour recommande une maîtrise plus rigoureuse des dépenses, par le renforcement des mesures d’économies structurelles (élaboration d’une "loi de la protection sociale obligatoire" incluant l’assurance chômage et les régimes de retraite complémentaire obligatoire, redéfinition du périmètre de l’objectif national de dépenses d’assurance maladie "Ondam", etc.). Elle préconise également l’intensification de la lutte contre la fraude aux cotisations sociales, dont le montant peut être estimé entre 20 et 25 milliards d’euros.


Par Romain Catheline, 18/09/2014

FMI : Résultats des déficits publics

FMI : Résultats des déficits publics

La Cour des Comptes et l’Assurance Chômage

La Cour des Comptes et l’Assurance Chômage

Hausse de la CSG : “les retraités ne sont plus intouchables”

Hausse de la CSG : “les retraités ne sont plus intouchables”

Réagir à cet article
Soyez le premier à réagir !






Le Journal


Les Buzz
Mots-clés / Keywords :

protection sociale, Cour des comptes, déficits publics, dette sociale, sécurité sociale,,

© 2011 - 2018 | contact@cfp-associes.fr | Téléphone : 01 84 19 27 73 | 13 Rue de la Rochefoucauld, 92100 Boulogne Billancourt, FRANCE.

Spécialiste de l'assurance de personnes : Complémentaire santé, Prévoyance, Retraite, Assurances individuelles, Assurances collectives.

Nous attachons une importance particulière à la protection de vos données personnelles. Consultez notre Notice de protection des données.