Dossiers

Bien choisir son contrat de retraite Madelin

Bien choisir son contrat de retraite Madelin

Comment choisir un contrat de retraite Madelin ? Pour les indépendants, cette question relève souvent du casse-tête, étant donné le grand nombre d'offres à comparer. Voici quelques conseils pour mieux vous orienter.

Sources : CFP & Associés, Mis en ligne : Le 14 octobre 2013

Attention, cet article est en ligne depuis plus de deux ans, certaines dispositions réglementaires et certaines informations peuvent ne plus s'appliquer aujourd'hui. Consultez nos publications récentes sur le même thème en utilisant les liens de fin de publication, ou bien la recherche du menu principal.

Connaître l'horizon du placement, et opter pour la gestion financière correspondante

Plus l'échéance, c'est à dire votre départ en retraite, est éloignée, plus vous aurez intérêt à apporter du dynamisme dans la gestion financière de votre épargne. Vous devez opter pour un contrat qui propose une large gamme de fonds (OPCVM, SICAV,etc.), et sélectionner ou vous faire assister par votre conseiller dans la sélection de fonds de placement en fonction de votre aversion au risque. En règle générale, il vaut mieux opter pour une sélection de fonds plutôt dynamiques mais ayant une volatilité faible. Ce type de placements doit avoir un objectif de performance entre 5 et 6%. En fonction de la durée d'épargne restante, vous avez la possibilité de sécuriser l'épargne progressivement en réduisant la part investie en OPCVM, au profit du fonds en euros garanti en capital.

Choisir des garanties en fonction de votre situation personnelle

En période de constitution de l'épargne, vous avez la possibilité de garantir vos versements. Deux garanties de prévoyance s'offrent alors à vous :

- La garantie exonération permet, en cas d'incapacité ou d'invalidité, la prise en charge de vos échéances habituelles par l'assureur. Cela vous garantit une rente complète au terme. Cette garantie coûte entre 3 et 5% des versements (payée une fois par versement). Presque tous les contrats proposent cette garantie, de manière obligatoire ou optionnelle. Ne la choisissez pas si vous n'êtes qu'à quelques années de votre départ en retraite, car son coût absorberait la rentabilité sur 2 ou 3 ans, et minimiserait le gain financier au terme.

- La garantie de bonne fin permet, en cas de décès, d'assurer à votre conjoint survivant la perception de votre rente complète. C'est une option à privilégier notamment si votre conjoint ne travaille pas, et ne se constitue pas de retraite. Si vous êtes dans ce cas, optez pour un contrat qui la propose. Cette garantie coûte entre 6.5 et 10% des versements, optez pour un contrat qui la propose aux meilleures conditions.

Choisir un contrat offrant une liberté de choix de rentes au terme

Vous ne pouvez pas à l'avance savoir ce que sera votre situation familiale et financière dans plusieurs dizaines d'années. Aussi, d'une manière générale, évitez les contrats qui vous imposent de choisir dès l'adhésion vos options de rente, par exemple si vous souhaitez une rente réversible ou non sur votre conjoint en cas de décès. En effet, si votre situation familiale change, vous n'utiliserez pas la garantie alors que vous l'aurez pourtant payée. Privilégiez les contrats qui vous offrent un maximum de souplesse et surtout la possibilité de choisir votre mode de rente au moment de votre départ en retraite. De nombreuses options sont possibles : rente par paliers, rente réversible de 50 à 100% sur votre conjoint en cas de décès, rente avec annuités garanties versées au bénéficiaire de votre choix en cas de décès, rente avec option dépendance, et bien d'autres. Laissez-vous un maximum d'options ouvertes au terme pour choisir en toute liberté.

Figer dès l'adhésion la table de mortalité qui servira au calcul de votre rente

Votre rente au terme sera calculée en fonction de votre espérance de vie statistique, établie par l'INSEE au sein de tables générationelles réglementaires, appelées également tables de mortalité ou tables de vie. Étant donné la variabilité de l'espérance de vie sur une longue période, et notamment son allongement, verrouillez dès l'adhésion votre table afin d'être certain de l'espérance de vie prise en compte lors de votre départ. Ainsi, si celle-ci augmente, votre rente ne sera pas diminuée. Encore mieux, certains contrats proposent le choix, au plus avantageux pour l'assuré, entre la table de mortalité en vigueur à l'adhésion et celle en vigueur à la liquidation de la rente.

Être bien conseillé et disposer d'outils de comparaison

Voilà, vous avez déjà les clés de base du choix de votre futur contrat de retraite Madelin. Pour connaître la plupart des produits disponibles sur le marché, ainsi que leurs notations globales, vous pouvez vous rendre sur le site des Dossiers de l'Épargne, qui propose des comparatifs reconnus par la profession. Bien entendu, il est surtout nécessaire de s'armer d'un courtier conseil expert en la matière.


Par Christophe de Petiville, 14/10/2013

Contrats Madelin, garantir son taux de conversion

Contrats Madelin, garantir son taux de conversion

Retraite Madelin : changer de contrat au 21 décembre ?

Retraite Madelin : changer de contrat au 21 décembre ?

Contrats de retraite Madelin : baisse de 15% des rentes. Soyez réactif !

Contrats de retraite Madelin : baisse de 15% des rentes. Soyez réactif !

Réagir à cet article
CFP & Associés Le 21 novembre 2013 :

Bonjour Ludo, effectivement, l'assureur finance le risque de dépassement de l'espérance de vie, c'est à dire (pour lui) le risque que l'assuré dépasse l'espérance de vie selon laquelle il calcule le montant de la rente. Une cotisation, en moyenne de 0.3 à 0.7 % de l'épargne gérée est imputée tous les ans à la rentabilité du contrat, en même temps que les frais de gestion. Lorsque votre contrat performe à + 4.5% par exemple, il vous distribura +4%. Certains assureurs sont assez "fair play" et vous restituent, si finalement la garantie n'était pas nécessaire, la quasi totalité de la cotisation afférente lors de votre départ en retraite. Demandez plus d'informations à nos experts.
Ludo Le 21 novembre 2013 :

opter pour un contrat prévoyant une table figé à la souscription doit sans sans doute générer un surcoût pour l'assureur ? comment l'assureur récupère ce coût supplémentaire ?






Le Journal


Les Buzz
Mots-clés / Keywords :

choisir, que choisir ?, contrat Madelin, retraite madelin, options de rente, réversion, table de mortalité, table générationnelle, garantie exonération, garantie de bonne fin, rente viagère, annuités garanties, bénéficiaire,

© 2011 - 2017 | contact@cfp-associes.fr | Téléphone : 09 81 81 17 22 | 11 rue de Solférino, 92100, BOULOGNE BILLANCOURT, FRANCE.

Spécialiste de l'assurance de personnes : Complémentaire santé, Prévoyance, Retraite, Assurances individuelles, Assurances collectives.